Liban : à la découverte de Beyrouth

Beyrouth capitale du Liban. Dire qu’il suffit de 4h20 de vol pour atteindre cette ville et pour que le dépaysement opère ! Maintenant que les préparatifs sont faits, partons ensemble visiter la ville !

Premiers pas dans Beyrouth

Sortie de l’avion, passage de la douane, retrait de Livres libanaises et ça y est, l’aventure commence. Tout d’abord, il faut rejoindre notre hôtel. Ne maîtrisant pas encore le système de bus, nous optons pour un taxi. Le guide touristique indique que les trajets aéroport-Beyrouth sont chers pour les quelques kilomètres à effectuer. Cela se confirme puisque nous payons 30 dollars américains notre course ! On apprendra vite que la vie coûte cher au Liban. Mais qu’il existe aussi des alternatives plus abordables. Nous posons nos sacs dans la chambre et hop ! En marche pour découvrir Beyrouth.

Sur les conseils du personnel de l’hôtel, nous partons d’abord marcher le long de Zaitunay Bay. Il s’agit d’une longue promenade construite le long du port de plaisance. Beaucoup de monde s’y promène, certains y font leur jogging. Nous remarquons tout de suite la longue suite de restaurants qui donnent tous très envie. Nous notons aussi que tout y est très chic et neuf, il y a un vrai côté jet-set auquel nous n’avons pas l’habitude. Le temps est très agréable. Il fait chaud et le soleil commence à descendre.

Les Gourmondises - Liban - Beyrouth

Nous poursuivons notre exploration en longeant la mer. Cette fois, changement de décor ! Zaitunay Bay derrière nous, nous arrivons sur une longue route bordant la côte et un terrain vague en construction, preuve que la ville est en plein développement et reconstruction. Comme c’est dimanche, il y a beaucoup de promeneurs et des familles qui font du vélo.  Il y a de magnifiques lumières et au loin les montagnes se jettent dans la mer. Je sens déjà que le pays réserve des paysages à couper de souffle.

Les Gourmondises - Liban - Beyrouth

Nous nous aventurons ensuite plus profondément dans la ville. On se laisse porter dans les rues, sans trop savoir où aller. Nous atterrissons dans un quartier ultra moderne, rempli de monde. On s’y aventure, il y a de nombreuses boutiques, cafés et restaurants. C’est à ce moment que la chance nous sourit ! Nous croisons en effet deux personnes qui parlent en français du bâtiment devant nous, l’un des derniers à ne pas avoir été reconstruit après la guerre. Ma maman, bien moins timide que moi, entame alors la conversation.

Coup de chance ! Les deux Françaises connaissent très bien Beyrouth et le Liban car c’est ici que vivait une partie de leur famille. Elles nous invitent à boire un café, premier signe de l’accueil chaleureux libanais. On apprend alors que nous sommes dans le nouveau Souk de Beyrouth, un grand centre commercial très chic. Nos deux guides du jour nous expliquent ensuite où aller se promener à Beyrouth. Elles prennent même le temps de nous en dire plus sur le transport libanais et où prendre le bus dans la ville.

Les Gourmondises - Liban - Beyrouth

Après cette charmante rencontre, nous reprenons la visite. Il fait déjà presque nuit ! Nous remontons les rues et découvrons la place de l’étoile, reconnaissable à sa grande horloge centrale. Autour de la place, de nombreux militaires gardent les voies d’accès. On découvre alors la Cathédrale Saint-Elie des Grecs catholiques et la Cathédrale Saint-Georges des Grecs orthodoxes. Le lieu est malheureusement désert ce qui lui donne un air triste. Cependant, nos yeux sont attirés par des fouilles archéologiques. Il s’agit de vestiges des trois églises superposées dont la plus ancienne aurait été détruite en 551 ! Nous longeons alors les fouilles et là, bonheur ! Une lumière magnifique éclaire les fouilles et la magnifique Mosquée Mohammad Al-Amin. C’est splendide et nous n’avons même pas encore idée de la beauté des couchers de soleil que nous réserve ce voyage…

Les Gourmondises - Liban - Beyrouth

Les Gourmondises - Liban - Beyrouth

Les Gourmondises - Liban - Beyrouth

Après avoir bien marché dans Beyrouth, nos estomacs se réveillent ! Il est temps de manger. Nous décidons de retourner à la corniche. On y a vu d’alléchants restaurants et surtout, nous savons nous orienter pour rentrer ensuite à l’hôtel. Le repas sera bien évidemment délicieux ! Salade Fatouche, Kebbe, moutabal … Un régal, le tout accompagné du pain libanais. J’aimerais que ce repas ne s’arrête jamais !

Les Gourmondises - Liban - Beyrouth

Ensuite, viens déjà l’heure de rentrer à l’hôtel. Nous voulons nous reposer car demain, nous quittons déjà Beyrouth pour partir plus au Nord du Liban. Nous retrouverons la belle capitale à la fin de notre séjour…

Derniers jours à Beyrouth

Après ces quelques jours de vadrouille du nord au sud du Liban, nous revoici à Beyrouth ! Nous avons quitté Tyre dans la matinée en prenant deux bus puis un service. Nous avons l’après-midi et la matinée suivante pour nous ré-imprégner de l’atmosphère de Beyrouth. C’est étrange, nous remarchons dans les pas que nous avons déjà faits six jours avant. Cette fois, nous avons des images et des souvenirs pleins la tête et nous marchons en sachant que nous quittons ce pays le lendemain. La sensation est étrange. J’ai envie de ralentir le temps pour profiter encore du Liban et en apprendre toujours plus.

Il n’y a donc pas de temps à perdre ! Nous longeons à nouveau Zaitunay Bay et repassons devant le souk. Un arrêt dans une librairie s’impose. Je m’offre un beau livre sur le Liban et nous achetons quelques souvenirs. Ce que nous aimons en voyage, c’est se laisser perdre dans les rues. On marche donc sans trop savoir où aller. En même temps… c’est très facile de se perdre à Beyrouth ! On profite aussi de quelques oeuvres de street-art impressionnantes.

Les Gourmondises - street art - Liban Beyrouth

Après avoir bien arpenté le centre ville, nous montons dans un taxi. Direction le quartier animé de Gemmayzé ! Les deux Italiennes que nous avons rencontrées à Batroun (qui fera l’objet d’un prochain article) nous y ont donné rendez-vous pour diner et avoir un aperçu de la vie nocturne de Beyrouth. Nous venons en avance pour en profiter un peu plus. L’ambiance est totalement différente du centre-ville ! Il y a beaucoup de monde, surtout des jeunes et moins de familles. Les terrasses et les restaurants sont déjà remplis. Il règne une ambiance très festive. A la musique se mêlent rires et discussions dans tous les sens ! Cela donne envie de s’y éterniser !

On se pose alors dans un bar pour boire un verre de vin libanais. Une table sur le trottoir s’offre à nous pour bien apprécier l’ambiance de la ville. On entend des gens parler dans toutes les langues, anglais, français, arabe, italien… C’est tellement agréable !

Enfin, arrive l’heure de manger ! Nous retrouvons alors Francesca et Valeria pour un très bon diner. Cependant, une fois celui-ci terminé, nous n’avons pas du tout envie de retrouver notre chambre d’hôtel. Nos deux nouvelles amies nous proposent alors un tour de Beyrouth en voiture. On marche une vingtaine de minutes pour prendre leur voiture. C’est l’occasion de voir des rues authentiques, plus locales et calmes.

Une fois à bord, c’est partie pour un « Beirut-by-night » ! On explore les rues de la capitale, certaines sont endormies, d’autres sont encore loin de fermer l’oeil. Nous sommes vendredi soir et nous constatons en effet que les Libanais aiment la fête et se rassembler. Je me laisse à la rêverie et m’imagine être l’une des leurs, entourée d’amis libanais à faire la fête et savourer la culture d’ici ! Cependant, notre visite en voiture me rappelle très vite à une toute autre réalité.

Impossible en effet de passer à côté de l’histoire de Beyrouth quand on la traverse, y compris des heures les plus tragiques. C’est ainsi que nous nous arrêtons devant l’ancienne Maison Jaune, aujourd’hui Beit Beirut. Ce bâtiment, situé pendant la guerre sur la ligne de démarcation, était alors un repaire de franc-tireurs. Défiguré par les impacts de balles, le bâtiment est pourtant resté debout jusqu’à aujourd’hui.

Beit Beirut - Beyrouth Liban - Les Gourmondises

Afin de ne jamais oublier, la maison a été, à partir de 2003, réhabilitée tout en conservant ses murs meurtris. Aujourd’hui, Beit Beirut est un musée, un lieu de rendez-vous et d’échanges culturels. Nous nous trouvons là, au pied de ce lieu qui a tant vu et vécu. Nous nous taisons et c’est comme si toute la ville faisait de même. Il nous est impossible d’imaginer la souffrance subie par toutes ces personnes…Nous restons un moment à l’observer silencieusement et retournons à la voiture, en n’oubliant jamais cette image chargée d’histoire.

Finalement, la visite guidée de Beyrouth continue dans son labyrinthe de rues. Gemmayzé, le centre ville, Hamra, les différents quartiers pleins de vie défilent sous nos yeux. On aimerait en saisir encore un peu mais il se fait tard déjà. Nous regagnons l’hôtel et nous séparons de nos merveilleuses accompagnatrices. On se promet de se revoir, « à la maison, la prochaine fois ! »

La boucle est bouclée. Nous avons arpenté les rues du premier jour. Une grasse matinée imprévue le lendemain matin fait que nous rejoignons directement l’aéroport pour retrouver la France…avec un peu du Liban toujours en nous !

Aimer. Partager. Voyager !

EnregistrerEnregistrer

2 Comments

  • Reply Pétrin Express 7 décembre 2017 at 15 h 20 min

    Les rues de Beyrouth ont l’air très jolies ! Ça donne une idée de destination à laquelle on aurait pas pensé au premier abord !

    • Reply Marie 7 décembre 2017 at 16 h 26 min

      Elles le sont ! Sans parlez du reste du pays qui est sublime ! C’est véritablement une destination qui gagnerait à être connue ! Dans les années 70 c’était LA destination mais malheureusement il y a eu la guerre… Aujourd’hui ça revient petit à petit alors foncez !

    Leave a Reply

    %d blogueurs aiment cette page :